Héliographe Campbell Stokes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 


Caractéristiques

– Boule en verre de 10cm de diamètre
– Plaque de matériau composite
– Poids total  : 2,4 Kgs

 

 


Description

Un héliographe de Campbell Stokes est un instrument permettant de mesurer l’ensoleillement en un lieu donné, c’est-à-dire la durée pendant laquelle le soleil brille assez former des ombres distinctes au sol.

Le principe de fonctionnement est relativement simple : les rayons du soleil sont concentrés par une boule de verre plein, qui focalise en un point une chaleur suffisante pour bruler un diagramme sensible à la chaleur. Le rayon brule ou décolore le papier uniquement au point focal. Une fois la journée terminée, il n’y a plus qu’à retirer le diagramme et comptabiliser les marques de brulures pour connaitre la durée d’ensoleillement de cette  journée.

L’héliographe de type Campbell Stokes était le précurseur de ce type d’instrument météorologique. De nos jours, on utilise plutôt des instruments électronique

N’ayant pas d’objet de ce type, et à la vue des tarifs élevés de ceux vendus dans le commerce, je me suis alors lancé en octobre 2018 dans un projet de construction d’un héliographe à moindre frais mais tout aussi fontionnel.

Je me suis tout d’abord attelé à trouver l’élément principal de cet objet : une boule de verre plein de 10 cm de diamètre et de bonne qualité. Ce fut chose faite sur un site internet très connu.

Pour l’ensemble des autres éléments de cet héliographe, j’ai utilisé une plaque de matériau composite de type ‘marine’, qui est souple tout en étant résistant, facile à travailler, imputrescible, et qui permet avec très peu d’outillage de fabriquer toutes sortes d’objets.

Je me suis documenté quelques semaines afin d’établir les dimensions des différents éléments qui composent l’héliographe : le socle, les axes de support, aussi que l’axe circulaire de maintient de la boule.

Une fois des plans réalisés, j’ai découpé chaque pièce dans la plaque de composite. Mes seuls outils utilisés ont été une scie, une mini perceuse de type Dremel, une perceuse, et un cutter. L’ensemble des pièces ont été fixées à l’aide de vis et écrous, puis peint à l’aérosol noir avec un effet granuleux. Pour le support de diagramme, j’ai utilisé une grosse boite de conserve que j’ai sciée aux bonnes dimensions, puis limée.

L’ensemble est très stable et donne vraiment une sensation de solidité. Cela ne vibre pas, il n’y a pas de jeu.

Bien entendu, un héliographe en métal du commerce est plus solide et durable, mais lorsque je calcule le coût de fabrication de mon héliographe, environ 40 euros, je suis très satisfait du résultat. On est loin des 800 à 1300 euros d’un héliographe vendu dans le commerce !! Et pour le même résultat de fonctionnement..

Ne reste plus qu’à placer un diagramme spécifique pour cette utilisation, et voilà un joli héliographe à moindre coût !

 

 


Photos

 

 


Vidéo

 

 

 

 


Article rédigé par Michaël Bonnaire


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s