Baromètre de Fitzroy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 


Caractéristiques

Il existe de nombreuses formes et tailles pour ces baromètres : tubes, gouttes, boules… L’imagination est la seule limite. Seule caractéristique commune à chacun de ces différents contenants : ils sont hermétiques par rapport à l’air ambiant.

 

 


Description

Le baromètre de Fitzoy, du nom de l’amiral Robert Fitzroy qui l’a démocratisé à bord du bateau HMS Beagle (transportant entre autres un certain Charles Darwin..),  est composé d’un mélange d’étanol, nitrate de potassium, chlorure d’ammonium & camphre.

Ce mélange est limpide et transparent à pression et température normales. Selon certaines variations climatiques, le liquide transparent se change en une multitude de minuscules cristaux blancs qui, à leur tour, forment des petits flocons, ou encore des sortes de plumes, nervures…

Généralement, plus le liquide est clair et limpide, plus le temps est beau et/ou chaud.  A contrario, plus le liquide se charge de particules blanches, plus le temps est humide et/ou froid. Voici les principaux états qui sont censés êtres visibles selon les conditions climatiques :

tubes_fitzroy

La température joue beaucoup sur le rendu visuel de ce type de baromètre, on peut même affirmer que seule la température a réellement une influence et que la pression atmosphérique n’a absolument aucun effet :  l’objet étant scellé, aucun échange de pression ou gazeux ne peut avoir lieu entre l’air ambiant et l’intérieur de l’objet.

Pour preuve de la grande influence de la température : 2 baromètres de Fitzroy identiques, et à pression atmosphérique identique. Celui de gauche est resté à l’intérieur à 20 °. celui de droite, qui était dans un état identique au premier, a été positionné à l’extérieur pendant 10 minutes seulement, à 14°. On voit clairement une différence !

20170117_151407-1600x1200

En intérieur, il est possible d’améliorer son fonctionnement en plaçant l’objet proche d’une fenêtre et si possible au nord (pas au soleil direct).

 

Que la température ? Pas sûr…

C’est justement en plaçant ces baromètres proches d’une fenêtre, à environ 1 mètre,  que je me suis posé cette question. En effet, j’ai constaté à plusieurs reprises, certains jours,  une formation plus importante de cristaux, en surface, exclusivement du coté de la fenêtre. J’ai pu confirmer ceci avec plusieurs baromètres de Fitzroy identiques  dans leur composition et positionnés proches d’une fenêtre. Pour ceux qui se trouvaient au même moment éloignés de la fenêtre,  et qui m’ont servis de témoins, aucune formation de cristaux en surface. Etrange n’est-ce pas ?

Sur les images ci dessous, les baromètres sont à  un mètre  de la fenêtre, qui se trouve à leur droite.

20170124_083318-1600x1200

On pourrait donc supposer que d’autres paramètres entrent en compte en plus de la simple température. Certains évoquent l’électricité statique de l’air, le rayonnement  électromagnétique… il y a peut-être du vrai dans ces suppositions ! A moins que la capacité du camphre à polariser la lumière n’y soit pour quelque chose..

Durant son utilisation à la moitié du XIXème siècle, on pensait également qu’il était possible de connaitre la direction du vent (mais pas son intensité) en observant les cristaux, qui se formeraient différemment selon que le vent soit plutôt du nord ou du sud. De même, on pourrait prévoir l’arrivée des orages par la capacité du liquide à réagir à l’électricité statique contenue dans l’air.

Bref, beaucoup de suppositions, mais pas de réelles observations et pas vraiment de capacité à reproduire tel ou tel comportement face à une même situation. D’autant plus que celui-ci était surtout utilisé en pleine mer, et pas en appartement surchauffé à 22°C … Cela reste de nos jours surtout un objet de curiosité, mais tout de même assez intrigant et poétique.

 

Fabriquer soi même un baromètre de Fitzroy

Vous souhaitez fabriquer votre propre baromètre de Fitzroy ? Vous êtes au bon endroit ! 🙂

Il vous suffit de suivre ce petit tutoriel vidéo ou les différentes étapes sont expliquées simplement. J’ai fabriqué de cette manière plusieurs baromètres avec différents contenants : bouteilles de 50 cl, d’un litre, ou encore éprouvettes et petits tubes de quelques centimètres (voir photos au bas de cette page).

N’hésitez pas à laisser des commentaires au bas de cette page si vous réalisez votre propre baromètre,  ou si vous avez des questions, ou des constats à partager !

 

 


Photos

 

 


Vidéos

 

 


Article rédigé par Michael Bonnaire


 

5 réflexions sur “Baromètre de Fitzroy

  1. Bonjour, merci pour votre site. Si je ne veux pas me lancer dans la fabrication de ce baromètre, pourriez vous me donner la marque du votre qui a l’air sérieux? Merci

    J'aime

    • Merci pour votre commentaire ! 😀
      N’hésitez pas à faire un petit retour si vous vous lancez dans la réalisation de cet objet !! On en trouve pleins dans le commerce, mais c’est vraiment plus plaisant de le fabriquer soi-même !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s